Libraire 1 pic

Moi, je veux bien, mais pourquoi faire une campagne en faveur des librairies indépendantes si elle est en défaveur la femme ? Franchement, y a plus fin comme pub. Que voit-on, une jeune femme souriante (la cible, unique) au sac bien en vue (normal, c'est elle qui a le porte-monnaie), qui n'est même pas fichue de trouver un livre toute seule, (mais, quelle cruche !), heureusement un bras tendu (symbole phallique) d'un homme indiscutablement compétent, le libraire, arrive, tel un super héros à la rescousse de cette charmante et séduisante personne (là, on revalorise, l'image de la femme...). On remarquera que la main  masculine tient le livre (le savoir) et non un sac...
Aurait-on pu imaginer situation inverse ?... Non, apparament. Aujourd'hui encore, les vieux clichés ont la vie dure. Personnellement, je ne m'y retrouve pas, ça ne me motive pas davantage à me rendre dans une librairie indépendante, et puis, en plus, faut que j'retourne à mes casseroles !